Les glandes surrénales

Dans le blog précédent, nous avons abordé plusieurs glandes vitales, notamment l'hypophyse, l'hypothalamus, la glande thyroïde et la glande parathyroïde.

Elles sécrètent toutes des hormones, qui stimulent des organes spécifiques. Parfois, ces organes sont eux-mêmes des glandes, ce qui crée un système de contrôle incroyablement sophistiqué.

Leur champ d'activité est également très étendu : la croissance, le plumage (y compris la couleur), la mue, l'instinct migratoire basé sur l'orientation, les pulsions sexuelles, la territorialité en tant que pulsion masculine par opposition à l'instinct de reproduction, la construction de nids, la production de lait de jabot, en tant que pulsions typiquement féminines.

Pour achever ce sujet fascinant, il convient également de souligner la présence de la glande surrénale...

Il y a un système nerveux aléatoire qui assure le "contrôle manuel" des muscles (voler, manger, etc...) et un système nerveux autonome qui se contrôle lui-même, en d'autres termes, "un pilote automatique". (Rythme cardiaque, tension artérielle, etc...). Ce système nerveux autonome est constitué de deux parties.

La première, le parasympathique, désigne tout ce qui a un rapport avec le repos et la digestion (rest and digest). Le deuxième, l'orthosympathique - fait référence à tout ce qui implique la fuite ou le combat (flight or fight). Une partie essentielle de ce dernier système est la glande surrénale. Elle est minuscule et se trouve sur le dessus du rein. Elle peut se développer de manière excessive et surproduire par des carences en vitamines A et B1, le stress, le froid et les efforts excessifs.

Cette glande surrénale se compose à son tour de deux parties. Le cortex extérieur et la moelle intérieure.

  • Le cortex surrénalien produit la cortisone et l'aldostérone.

Cortisone:

Cette production endocrinienne suit un rythme jour-nuit avec une production élevée de cortisone pendant la nuit dans l'obscurité.


Il est surprenant de constater que l'éclairage supplémentaire n'affecte pas la production de cortisone. La cortisone est responsable de la reconstitution des dépôts de graisse (la principale source d'énergie pour le vol) et de la production de globules rouges, qui sont chargés de transporter le sang riche en oxygène vers les muscles. Il crée un sentiment de bien-être jusqu'à la surconfiance (bonne humeur). Les jeunes qui en reçoivent, même à faible dose, semblent infatigables.

Aldostérone

L'Aldostérone a un rôle important dans la gestion de l'eau, essentielle non seulement pendant les courses, surtout sous la chaleur, mais aussi en cas de fientes liquides

  • La moelle ( intérieure ) produit de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Adrénaline
Le stress à brève échéance (provoque une "poussée d'adrénaline") prépare l'organisme à un effort important (combat ou fuite).

Un stress prolongé entraîne une véritable déplétion avec l'épuisement des réserves et l'affaiblissement de plusieurs fonctions vitales (par exemple, le système immunitaire).

Noradrénaline

Celle-ci est présente en concentrations légèrement supérieures à celles de l'adrénaline, à la fois dans le cerveau et dans le système nerveux, mais dans son rôle de transmetteur de signaux de l'influx nerveux vers les muscles. Ces deux hormones augmentent le taux de sucre et la tension artérielle.

Le rôle des huiles essentielles sur le système glandulaire

De nombreux aromates favorisent le bon fonctionnement des glandes en général et de la glande surrénale en particulier. La sélection de ces huiles végétales spéciales est un savoir-faire important de Comed. Ils sont dosés avec subtilité dans nos préparations.

Ainsi, divers extraits de sapins contribuent à équilibrer le système fragile et complexe du cortex surrénal...

Faites confiance à Comed...
45 années de science.




Article précédent